IMG_20190617_153510_edited_edited.jpg

Née en 1979, diplômée des Beaux-Arts de Monaco, Eve Carton s’exprime à travers la mise en scène du corps ou du portrait pour lesquels elle n’hésite pas à aller jusqu’à la distorsion des traits. Elle ose s’engager dans des investigations les plus hardies, se risquant dans les voies de l’excès.

Après l’effet du saisissement plastique pur on se pose la question du signifié pour ce signifiant chromatique. Que veut dire le peintre ? Quel message veut-on nous transmettre ? Et si la figure reproduite n’était que la représentation inconsciente de l’artiste, celle là-même qui régit ses rapports à l’autre, l’image comme imago.

Eve Carton se projette dans sa peinture à chaque fois différente selon ses états d’âme, en osmose avec son art dans une sorte de catharsis libératrice. L’artiste nous parle d’elle quand elle réduit à un implacable silence ses personnages aux bouches cousues. La distorsion des corps, les doigts allongés et amaigris, les cernes noirs qui scarifient la peau trahissent dans une désarmante authenticité la complexité du peintre et de ses alter ego.

Les arêtes des faciès, l’angularité saillante des traits tirent le portrait vers l’inquiétude, le futur menacé ou la lourdeur du passé des expériences vécues.

Œuvres