Estuaire Dominique Zoladz 1.jpg

L’itinéraire plastique d’un insatiable fabricant d’images.

Un contemplatif, dont la principale motivation est de saisir “les traces du passage des hommes dans le temps et du passage du temps sur ces traces”. Créateur prolifique, Dominique Zoladz explore sans cesse, se lance sur de nombreuses pistes visuelles, abandonne l’une, revient à l’autre, mixe deux d’entre elles…

Car, à l’originalité de sa vision poétique, Zoladz ajoute son habileté manuelle et son imagination dans ses rehauts de couleurs, ses assemblages de mosaïques ou ses objets en trois dimensions. On y passe d’une approche baroque, théâtralisée, à un ascétisme graphique et une rigueur géométrique, parfois obsessionnelle.

 

Oscillations au fil des thèmes entre la figuration – la statuaire métamorphosée de Bomarzo ou la Peau du Temps – et l’abstraction des Mémoires murales ou des dernières créations, toutes de rythmes et de lumières.

Images bien souvent métaphoriques et intemporelles dont la perception équivoque invite à l’interprétation et la méditation.

Œuvres